Les honoraires dentaires ne sont pas pris en charge comme les autres frais médicaux. Ils font l’objet d’un accord particuliers avec les caisses de la Sécurité sociale.

Le Docteur Delatouche est conventionné: il a signé un accord avec la Sécurité sociale qui vous garantit de bénéficier des meilleurs conditions de remboursement.

Certaines assurances complémentaires acceptent de prendre en charge la différence des remboursements de la Sécurité sociale.  Leurs conditions dépendent de chaque organisme. Le cabinet est conventionné avec certaines assurances complémentaires, pour vous permettre de bénéficier du tiers payant et d’une dispense d’avance de frais pour certains contrats. Il nous est malheureusement impossible pour des raisons pratiques d’être conventionné pour l’ensemble de ces organismes.

On distingue trois types d’actes qui font l’objet de d’un système de remboursement différent:

  • Les soins opposables. Il s’agit des actes remboursés à 70 % de leur valeur comme les détartrages, les dévitalisations, les extractions, … correspondant aux soins courants. Leur prix est plafonné.
  • Les soins remboursés partiellement. Il s’agit principalement des actes de prothèse. Ils sont remboursés partiellement, mais leur prix est libre. Il correspond au travail fourni par votre praticien, aux coûts interne du cabinet (stérilisation, matériel, formation, personnel) ainsi qu’au travail du prothésiste.
  • Les soins hors nomenclature. Il s’agit des actes qui sont apparus depuis l’accord avec les caisses. Ces actes sont pourtant devenus  incontournables aujourd’hui: inlays, onlays, implants, couronnes tout céramique, couronnes sur dents vivantes, facettes, …

Les honoraires demandés tiennent compte de la complexité des soins dispensés, de la qualité de notre plateau technique et de la compétence de l’ensemble de notre équipe soignante. Ils sont fixés avec tact et mesure, en tenant compte des impératifs de fonctionnement du cabinet, et avec la volonté de permettre au plus grand nombre d’avoir accès à des soins de qualité.

Tout traitement susceptible de ne pas être totalement remboursé fera l’objet d’un devis détaillé correspondant à votre traitement. Il précisera le niveau de remboursement de la Sécurité sociale. Renvoyez-le à votre mutuelle en lui demandant de s’engager par écrit sur le montant pris en charge. Vous serez ensuite en mesure d’étudier avec votre praticien la meilleure manière de poursuivre votre plan de traitement en tenant compte des paramètres : medical, esthétique, financier…